Ajouter au carnet de voyage
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Envoyer à un ami

La Colline Saint Antonin

Colline st Antonin - 84410 BEDOIN
 
Présentation
Informations
Carte

La Colline Saint Antonin

La Colline Saint Antonin est un lieux les plus anciens occupée et aménagés par l'homme depuis des temps immémoriaux sur notre territoire, c'est aussi un site naturel remarquable. On y trouve un point de vue exceptionnel sur l'ensemble du village et sur tout le versant Sud du Ventoux au pied duquel se trouve l'Église Saint -Pierre. La perspective opposée s'ouvre sur une belle vue panoramique donnant sur la pleine comtadine.

La Colline Saint Antonin

Informations/Coordonnées
Colline st Antonin - 84410 BEDOIN

Site internet: www.bedoin.fr

Cette colline est aussi appelée Collet-Redon, ce qui signifie petit monticule rond. Bien que désertée aujourd’hui, elle a été le premier site occupé. Là se trouvaient le premier château seigneurial et l’ancienne église paroissiale.

Elle porte aujourd’hui le nom de St Antonin, patron du village, fêté le 13 septembre. La tradition veut que pendant les guerres de Religion au XVIe s., des Protestants, après avoir pillé l’église, aient brûlé les reliques du saint et en aient répandu les cendres sur cette colline.

Le premier château seigneurial

On devine sous la végétation les assises du château élevé à l’époque médiévale. Déjà abîmé au XVes., il est délaissé par les seigneurs qui se font construire un nouveau château à l’est du village, le long des remparts, à proximité de la Porte St Jean. Les pierres de l’ancien édifice sont utilisées en remploi, notamment pour la reconstruction de l’église.

L’ancienne église paroissiale

Lorsqu’au Xes. le « castrum » de Bédoin est donné à l’abbaye de Montmajour, une chapelle semble déjà exister sur ces lieux. C’est à cet emplacement que fut ensuite dressée la première église paroissiale à laquelle était accolée un presbytère.

Vers la fin du XVIes. l’église, alors dédiée à St Martin, présente de sérieux signes de vétusté.En 1688, elle s’effondre. Etant donné « qu’elle n’était pas assez grande pour contenir le peuple dudit lieu, que l’accès en était presque impraticable principalement en hiver pour le peuple qui voulait assister aux offices divins, qu’aussi n’y pouvait y porter sans danger les enfants de naissance pour leur donner le St Baptême », elle est reconstruite un peu plus bas, à son emplacement actuel. Seule va subsister pendant assez longtemps encore une chapelle dédiée à Ste Anne. Dans celle-ci et dans la chapelle St Jean située à l’extérieur de la porte du même nom sont célébrés les offices en attendant la construction de la nouvelle église.

Le cimetière

Depuis le haut Moyen-Age, l’habitude veut que l’on inhume à proximité immédiate des églises et même à l’intérieur. Aussi ce cimetière a-t-il des origines très anciennes. A lafin du XIXe s., pour des questions d’hygiène et de commodité, il est transféré à son emplacement actuel, hors du village.

MAP